Chargement Évènements
  • Cet évènement est passé

DÉSOBÉISSANCES / DISENTIÑ

4/10 - 09:00>10/10 - 19:00

Ti ar Vro Kemper et Novomax

04 > 10/10/2021

  Digor d'an holl - Ouvert à tous

Pass yec'hedel goulennet - Pass sanitaire demandé

***

DÉSOBÉISSANCES / DISENTIÑ
Parcours thématique autour des luttes sociales en Bretagne
Organisation : Ti ar Vro Kemper et Polarité[s]

 

* DU LUNDI 4 AU DIMANCHE 10 OCTOBRE – Ti ar Vro Kemper

Exposition sur les événements de Plogoff à l’occasion du 40e anniversaire

Ti ar Vro Kemper propose de redécouvrir, à travers une vingtaine de panneaux bilingues et thématiques, cet événement qui a marqué l'histoire des luttes sociales en Bretagne. 

Horaires d'ouverture de Ti ar Vro Kemper | Entrée libre | Pass sanitaire demandé

* VENDREDI 8 OCTOBRE – Le Novomax

"PLOGOFF, DES PIERRES CONTRE DES FUSILS"
Ciné-concert par MONOLITHE NOIR
21h | 7€/9€/11€ | Concert assis | Placement libre | Pass sanitaire demandé

Plogoff, février 1980. Toute une population refuse l’installation d’une centrale nucléaire à deux pas de la Pointe du Raz, en Bretagne. Six semaines de luttes quotidiennes menées par les femmes, les enfants, les pêcheurs, les paysans. Six semaines de drames et de joies, de violences et de tendresse : le témoignage d’une lutte devenue historique. Restauré en 2019 avec le soutien du CNC, du Conseil régional de Bretagne, de la Cinémathèque de Bretagne et de Ciaofilm, sélectionné à Cannes Classics (Festival de Cannes), «Plogoff, des pierres contre des fusils» est un film documentaire poignant qui fait résonance à notre époque troublée, 40 ans après.

TARIFS :

• Adhérents Polarité[s] : 7 €
• Tarif réduit : 9 € (- de 18 ans, demandeur d’emploi & étudiant, carte Cezam)
• Plein tarif : 11 €

Les tarifs réduits ne pourront être pratiqués que sur présentation de justificatifs valides.
Tarif adhérent uniquement sur place, et également accessible aux adhérents Rapass / Run Ar Puns, La Carène et Plages magnétiques.

Site de la billetterie ici : BILLETTERIE
--

* SAMEDI 9 OCTOBRE – Ti ar Vro Kemper

> Entrée libre dans la limite des places disponibles | Pass sanitaire demandé

9h30 : Conférence de Jean Moalic sur les 40 ans de Plogoff suivi d'un échange avec le public

Jean Moalic avait 28 ans en 1981 et déjà sept ans de combat derrière lui contre ce projet de centrale nucléaire à la pointe du cap Sizun. L’enfant de Mahalon, à une vingtaine de kilomètres de Plogoff, est aujourd’hui le président de l’association « Plogoff Mémoire d’une Lutte - Memor Stourm Plougoñ ». Il reviendra sur cet épisode si déterminant pour lui. 

14h : Présentation du livre des 40 ans de Plogoff : "Plogoff - Une lutte au bout du monde" suivi d'un échange avec les auteurs et invités

« Plogoff, une lutte au bout du monde » (éditions Locus Solus, octobre 2021). C’est LE livre de la lutte de Plogoff (1974 à 1981), 40 ans après la victoire contre le projet de centrale nucléaire à la Pointe du Raz. C’est le résultat du travail d’un collectif d’une quinzaine d’auteurs sous la coordination de Jean Moalic (président de Plogoff mémoire d’une lutte - Memor stourm Plougoñ), Gilles Simon (chercheur en sciences politiques), Fañch Le Henaff (graphiste indépendant). Il est publié en collaboration avec l’association « Plogoff, mémoire d’une Lutte - Memor Stourm Plougoñ ». 

20h30 : Projection du film "Plogoff, mon amour - Mémoire d'une lutte" suivi d’un échange avec la réalisatrice Laure Dominique Agniel

Ce film raconte l’histoire de Plogoff, commune où le projet d’installation d’une première centrale nucléaire a éclaté. C’était sans compter sur la capacité de résistance de la population. Dès l’annonce du projet, en décembre 1974, un petit groupe entre en lutte. Ils créent ainsi un Comité de défense de Plogoff. Le film propose le récit de la lutte de Plogoff à travers certains de ses acteurs, et dans un deuxième temps, explore la pertinence de la mémoire au regard des luttes d’aujourd’hui.

--

* DIMANCHE 10 OCTOBRE – Ti ar Vro Kemper

> Entrée libre dans la limite des places disponibles | Pass sanitaire demandé

9h30 : Conférence sur les luttes sociales en Bretagne avec Tudi Kernalegenn

Tudi Kernalegenn est originaire de Landrévarzec et a grandi dans une famille et un environnement bretonnant. Après une scolarité à Diwan, il fait partie de la première génération des « bacheliers Diwan » en 1997. Il s’est ensuite engagé dans des études d’histoire et de sciences politiques et a obtenu son doctorat à Sciences Po Rennes en 2011 avec une thèse intitulée « Une approche cognitive du régionalisme ». Identités régionales, territoires, mouvements sociaux en Bretagne, Écosse et Galice dans les années 1970.

Il devient conseiller politique au Parlement européen de 2009 à 2011, où il travaille notamment sur les questions des droits humains et de la diversité culturelle. Il revient en Bretagne en 2012 comme journaliste et secrétaire de rédaction de la revue Ar Men. En 2016, il rejoint la Chaire « Territoires et mutations de l’action publique », à Sciences Po Rennes, avant d’aller travailler comme chercheur en science politique dans les universités de Lausanne (Suisse) puis Louvain (Belgique) de 2016 à 2019. Tout au long de ces années, il a enseigné dans de nombreuses universités en France et en Belgique. Il est depuis juillet 2020 directeur de l’association Bretagne Culture Diversité, une association au service de la vulgarisation de la matière de Bretagne, de la valorisation du patrimoine culturel immatériel breton et de la promotion de la diversité.

En tant qu’universitaire et journaliste, il est l’auteur de dix livres et de dizaines d’articles. Ses écrits portent notamment sur l’histoire de la Bretagne, sur les luttes sociales, sur le nationalisme, sur l’écologie, sur les migrations ou encore sur la décentralisation. Il a ainsi publié une Histoire de l’écologie en Bretagne (2014), ou encore coordonné des livres sur 30 ans de démocratie régionale (2018), L’Union démocratique bretonne (2014) ou encore La vague nationale des années 1968 (2020).

14h30 : Projection du film « Penn sardines »

Ce film raconte la grève des ouvrières des conserveries de Douarnenez (surnommées les Penn Sardines) en 1924, le premier port sardinier de France, qui comptait alors 21 usines. En saison, quand les pêches « donnent », ces ouvrières travaillent le jour, et la nuit après de courts moments de sommeil. Elles chantent alors, pour se tenir éveillées. Certaines font 80 heures de labeur en cinq jours pour gagner entre 64 et 72 francs. Les salaires les plus bas de France dit-on. Les heures de nuit valent celles du jour, pas davantage. Les femmes souhaitent une augmentation de salaire. Elles n’arrivent plus à nourrir les enfants, à payer les loyers, à vivre, tout simplement.

17h : Concert « Le chant des sardinières »

Marie-Aline Lagadic et Klervi Rivière chantent et retracent une histoire marquante de notre région. Les chanteuses, accompagnées de François Gouzien au piano, et Alain Trévarin à l'accordéon, font traverser les spectateurs à travers une époque dure pour les femmes en Bretagne. Le chant des sardinières nous offre une nouvelle vision des chants populaires bigoudens. Celle des femmes de Basse-Bretagne, souvent ouvrières, chantant dans les conserveries. Très vite, les chants de ces sardinières devinrent un outil de contestation. Marie-Aline Lagadic et sa fille Klervi, elles-mêmes fille et petite-fille de sardinières, trouvent le ton juste pour nous transporter au cœur de cette période dont les luttes sociales sont inscrites dans la mémoire collective. 

EXTRAIT : "Saluez riches heureux"

Organisation : Ti ar Vro Kemper et Polarité[s]

Renseignements : Le Novomax, 2 bis bd Dupleix 29000 Quimper / 02 98 53 14 55 / contact@lenovomax.bzh et  Ti ar Vro Kemper, 3 esplanade Famille Gabaï 29000 Quimper / 02 98 90 70 43 / clelia@tiarvro-kemper.bzh

 

Details

du 4/10 - 09:00
au 10/10 - 19:00

Organisateur

TI AR VRO KEMPER
0298907043
Email:
https://tiarvro-kemper.bzh

Lieu

TI AR VRO KEMPER
3 esplanade Famille Gabaï
QUIMPER, 29000
+ Google Map
Phone:
0298907043
https://tiarvro-kemper.bzh